Quel avenir pour le tourisme ?

La France, pays carte postale ?

Ses villes, ses musées, ses paysages… chaque année des millions de touristes venus des quatre coins du globe affluent sur notre territoire pour découvrir notre magnifique patrimoine.  
La France est le pays le plus visité du monde .

Et cela a des répercussions très positives sur notre économie.

Quelques données :

  • 60 milliards : ce sont les recettes générées (en euros) par l’activité liée au secteur du tourisme international.
  • 7% : c’est la part que représente le tourisme dans le PIB (produit intérieur brut) de la France.
  • 90 millions : c’est le nombre d’étrangers qui viennent chaque année visiter la France (dont 2,5 millions de chinois).
  • 2 millions : ce sont les emplois directs et indirects crées grâce au tourisme.

Ces chiffres, très significatifs, montrent à quel point le secteur du tourisme est important pour l’économie française.  

Impacts économiques du Coronavirus sur le tourisme

Une des principales victimes économiques de la Covid-19 est le tourisme.

La quasi suppression des déplacements internationaux a eu comme conséquence de limiter les déplacements estivaux aux seuls mouvements intérieurs au pays :
Compagnies aériennes, agences de voyage, hôtels, restaurants, lieux touristiques … tous ont été impactés par la crise sanitaire et ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler.

« En temps normal, le tourisme génère 180 milliards d’euros de recettes, dont 60 milliards grâce au tourisme international. L’impact immédiat de l’épidémie est d’au moins 30 à 40 milliards d’euros »

Jean Baptiste Lemoyne – Secrétaire d’État au Tourisme

Le secteur de l’Hôtellerie-Restauration, dont la trésorerie était déjà faible à cause des différents mouvements sociaux de 2019 (gilets jaunes, manifestations contre la réforme des retraites), est en première ligne des victimes de la crise sanitaire et du confinement.

Obligés de fermer leur établissement pendant trois mois, privés d’une partie de leur clientèle avec l’absence des touristes étrangers à leur réouverture, les restaurateurs et hôteliers admettent être en très grande difficulté.

D’après un sondage du collectif “Resto Ensemble”, 30% des établissements – hôtels, cafés, restaurants et discothèques risquent de faire faillite.
Les boites de nuit n’ont pour rappel toujours pas eu l’autorisation de reprendre leur activité.

La solution SaaS d’Axialys au secours des entreprises du secteur

Certaines entreprises du secteur telles que le réseau « Camping Paradis » ont pu néanmoins s’appuyer sur le télétravail afin de surmonter cette crise et continuer leur activité.
Pour Camping Paradis, cela a notamment été possible grâce au logiciel Call Center d’Axialys, entièrement basé sur le cloud, et qui offre une grande flexibilité dans un contexte qui demande une mobilité de tous les instants.

« Nous avons pu facilement gérer la situation lors du confinement pour Camping Paris. Tous nos outils sont sur le cloud et sont donc facilement accessibles par nos clients. Toutes les entreprises qui avaient besoin de notre solution en urgence ont pu bénéficier d’un déploiement court pour limiter l’impact sur leurs activités ».

Stanislas Mercey – Customer Project Manager chez Axialys

La réponse du Gouvernement

Pour répondre à cette crise du secteur du tourisme, le Gouvernement français a présenté deux plans de relance consécutifs.

Plan de soutien au secteur du tourisme

Un premier plan de soutien entièrement dédié au tourisme a été présenté avant l’été. Celui-ci, estimé à 18 milliards d’euros, prévoit plusieurs mesures afin de soutenir les établissements du secteur.
En voici les principales :

  • Maintien de l’activité partielle :
    Les entreprises du tourisme peuvent continuer de recourir à l’activité partielle dans les mêmes conditions que celles mises en place pendant le confinement, et cela jusqu’à la fin de l’année 2020.
  • Prolongation du fonds de solidarité au-delà du mois de mai :
    Le fonds de solidarité reste ouvert pour les entreprises du secteur du tourisme, de l’événementiel, du sport et de la culture jusqu’à la fin de l’année 2020.
  • Exonération de cotisations sociales pour les TPE et PME :
    Une exonération de cotisations sociales s’applique aux TPE et PME du secteur du tourisme pendant leur période de fermeture ou de très faible activité.

Toutes les autres mesures de soutien aux entreprises du secteur du tourisme, nombreuses, sont consultables ici.

Le France-Relance

Un second plan, le «  France Relance »,  plus global, a été présenté début septembre.
Le « France Relance » a pour objectif, via la transition écologique, de relancer et de transformer l’économie française dans son ensemble.

De nombreuses mesures ont été présentées par ce plan, couvrant de multiples pans de l’économie. Certaines de ces mesures touchent directement ou indirectement le tourisme.
En effet, par l’allocation de ces nouveaux fonds, le gouvernement manifeste encore son intention de soutenir le secteur :

  • 15 milliards d’euros dédiés au soutien de l’aéronautique (secteur français stratégique durement impacté par la Covid) dont 1,5 milliards pour developper « l’avion vert de demain ».
  • 334 millions d’euros pour aider à “la reprise d’activité des établissements publics patrimoniaux soutenant l’attractivité et le rayonnement international de la France” tels que le musée du Louvre, le musée d’Orsay et le Château de Versailles .
  • 426 millions pour le secteur de la création artistique, spectacles et festivals, qui jouent un rôle clef dans la fréquentation touristique.

Cependant, l’aspect probablement le plus interessant de ce plan « France Relance » est la transformation que souhaite le gouvernement du tourisme.
D’un tourisme de masse que nous avons connu, il souhaite désormais promouvoir un « tourisme durable« .

« Soutenir via des aides financières les porteurs des projets innovants/transformants et à fort ancrage territorial dans le tourisme durable »

Les mesures du plan de relance – Gouvernement français

Parmi les priorités, le soutien au développement de la restauration durable (dispositif “ 1000 cafés ” ), et le développement des hébergements touristiques dans les territoires ruraux.

Le tourisme dans le monde post-Covid ?

Quel avenir pour le tourisme ?

Aujourd’hui, il est difficile de le savoir.
Les déplacements internationaux sont toujours aussi limités et l’ombre de la « deuxième vague » plane sur le monde.

Nous pouvons déjà espérer que les multiples aides gouvernementales vis-à-vis des acteurs du secteur produisent leurs effets .
Espérons qu’elles amortissent les impacts économiques sur des entreprises qui ont déjà beaucoup souffert de cette crise.

Et après ?
La transition écologique entamée par le gouvernement incite à un tourisme différent.
Un tourisme « vert ».
Le secteur doit se réinventer, mais il a définitivement de l’avenir.
Ce ne sera surement plus comme avant et l’ère du tourisme de masse est probablement derrière nous.

Mais de nouvelles façons de visiter vont émerger telles que voyager moins loin mais voyager mieux, et ne pas visiter exclusivement les métropoles !
La ruralité a également beaucoup de choses à nous offrir.

Qu’importe le tournant que prendra le tourisme, les acteurs de la relation client tels qu’Axialys seront là pour l’accompagner !

Business Case Karavel