SMS vs EMAIL : Le Grand Chelem de l’année

sms-vs-email-grand-chelem

A l’occasion des masters de tennis de Bercy qui se sont tenus du 30 octobre au 5 Novembre, nous vous proposons une infographie, ou plutôt devrons-nous dire un match entre deux adversaires au niveau très proche : Le SMS contre l’email. D’un côté du court, le SMS, levier de communication rapide et puissant. De l’autre, l’email plus long mais plus détaillé. Ainsi, ces deux outils ont tous deux des points forts et des points faibles.  Par conséquent tentons de déterminer le vainqueur de ce duel particulièrement âpre.

  • Mesurabilité :

Premier terrain de cet affrontement : La terre battue de Paris.  Au niveau de la mesurabilité, les campagnes SMS peuvent être suivies via une interface avec des données et statistiques de diffusions détaillées. Par exemple, un lien avec un SMS de redirection pourra permettre d’obtenir des statistiques sur le taux d’ouverture du lien. Les campagnes d’emailing sont quant à elle assurées de manière efficace grâce à des indicateurs qui évaluent votre performance. Ils demeurent légèrement moins complets que les indicateurs des SMS. D’un coup droit le long de la ligne, le SMS emporte de justesse ce premier set 6-4.

  • Traçabilité :

Sous la chaleur Australienne, le SMS et l’email se donnent rendez-vous à Melbourne pour cette deuxième manche.  Comme son nom l’indique le SMS (short message service) est court. Il est du coup moins détaillé que l’email (même si il s’ouvre a contrario plus facilement) et est plus vite supprimé. Concernant l’email, les historiques de conversation par email se retrouvent plus facilement et sont conservés plus longtemps. D’un revers slicé l’email remporte ce deuxième set et recolle à une manche partout.

  • Mémorisation :

Pour ce troisième set, les deux adversaires entrent en scène sur le gazon Londonien. Parce qu’il est court (160 mots maximum), le message délivré est plus vite assimilé et retenu. De ce fait il dispose d’une mnémonicité nettement supérieure à l’email. En effet, l’email est plus long qu’un SMS et n’est même parfois pas lu entièrement.  Le SMS s’envole dans ce match et remporte le 3eme manche 6 jeux à 2.

  • Interactivité :

Pour cette quatrième manche, le SMS et l’email vont battre le fer au sein de la Big Apple à New York. En termes d’interactivité, le SMS grâce notamment à l’inclusion de liens web permet une interactivité avec l’utilisateur en lui proposant de télécharger une application ou visiter le site internet du fournisseur par exemple.                                                           Concernant l’email, grâce à des contenus personnalisés multimédias et des CTA, l’email favorise les interactions entre les destinataires.  Difficile de départager les deux protagonistes sur ce point. Le SMS et l’email ne voulant pas lâcher du terrain, aucun des deux n’arrive pour le moment à prendre l’ascendant.

  • Délai de lecture :

Dans le désert Américain, à Indian Wells, le match fait toujours rage entre l’email et le SMS. Concernant le délai de lecture, un SMS est lu entre 1 et 3 minutes après la réception, ce qui permet une rétroaction plus rapide du destinataire. Les emails ont quant à eux un délai de lecture de 90 minutes en moyenne. Clairement, le SMS prend l’avantage. Verdict : 6 jeux à 3 pour le SMS.

  • Délivrabilité :

Paris, Bercy. Pour cet avant dernière manche les deux adversaires ont rendez-vous au sein de la ville lumière. Concernant le taux de délivrabilité : 99% des SMS sont délivrés ce qui en fait le canal de communication qui offre le meilleur taux.  En revanche, seuls 79% des emails commerciaux sont remis en boite de réception pour l’année 2016. Une fois de plus c’est le SMS qui porte l’estocade a l’email. Mais, ce dernier a-t-il dit son dernier mot ? Un tie break est là pour les départager.

  • Coût et rentabilité :

Dernier terrain de jeu : La ville aux cents clochers, Prague.  En matière de coût et rentabilité, le cout d’utilisation est très peu élevé et attractif : Le SMS est donc un canal ROIste par excellence. Pour l’email, même si la mise en forme d’une campagne d’emailing demande plus de travail, elle permet une diffusion à très grande échelle et un ROI très actif. Malgré tout, le SMS reste moins cher et plus efficace.

 Nouveau call-to-action

Après des duels acharnés autour du globe, le SMS est déclaré gagnant. Avec ses nombreux avantages, le SMS Marketing est un canal fiable, rapide et peu couteux pour réussir vos campagnes.

Jeu set et match pour le SMS !

infographie-sms-vs-email-grand-chelem

Posted in :

Commentaires :