AXIALYS  - LE BLOG

5 raisons pour lesquelles ma ligne téléphonique professionnelle est mauvaise

Femme rousse téléphonie fixe
10 juin 2016

Quand une entreprise constate que la qualité de ses communications est mauvaise, elle rejette, instinctivement, la faute sur son opérateur. Mais d’autres raisons peuvent expliquer cela. Voici 5 points qu’il faut observer pour détecter le facteur défaillant dans votre téléphonie professionnelle.

1/ Un appareil défectueux

Quand une ligne téléphonique est mauvaise, il faut, avant toute chose, délimiter le périmètre de la défaillance. Est ce que cela concerne tout le réseau d’une société, son standard téléphonique, ou uniquement un poste ? Si c’est un cas isolé, il y a de fortes chances que cela soit la conséquence d’un appareil défectueux. 

Dans cette situation, il existe plusieurs cas de figures. Le premier est que le poste concerné est encore couvert par la garantie constructeur. Il faut donc contacter ce dernier pour qu’il le répare ou le remplace. Si ce n’est pas le cas, il faut se renseigner auprès du prestataire qui s’occupe de votre téléphonie professionnelle. En général, les offres de VoIP Centrex prévoient un échange gratuit des appareils défectueux, durant toute la durée du contrat.

Mais le temps que l’assistance intervienne, une ou plusieurs personnes ne peuvent utiliser leur poste téléphonique. C’est pour éviter cette situation que certains opérateurs, comme Axialys, mettent à disposition des téléphones de secours. Opérationnels immédiatement, ils permettent à une entreprise de fonctionner normalement, le temps que l’appareil défaillant soit remplacé.

2/ Un dysfonctionnement de la ligne téléphonique 

Si la défaillance est généralisée, alors il y a peut-être un problème sur la ligne téléphonique. Dans cette configuration, l’entreprise est dépendante de l’intervention d’un technicien pour retrouver une ligne téléphonique fonctionnelle.

Pour se prémunir de ce danger, les opérateurs conseillent aux sociétés de s’équiper de dispositifs de secours. L’une des solutions les plus efficaces, mais aussi la plus coûteuse, est de se doter de deux accès SDSL. Ainsi, les communications ne seront pas impactées en cas de défaillance car il y aura toujours une ligne d’opérationnel.

Un autre dispositif de secours, plus accessible, est d’avoir un routeur intelligent. En cas de dysfonctionnement, de la ligne utilisée pour la VoIP, il va rediriger les communications vers le réseau utilisé pour le transfert des données. Le service de téléphonie sera toujours disponible, en attendant l’intervention des techniciens. Mais cela fonctionne uniquement si l’entreprise a décidé d’avoir une ligne internet dédiée à la téléphonie.

3/ Des économies au détriment de la qualité

Comme on vient de le voir, avoir une ligne internet dédiée aux communications, est très pratique en cas de dysfonctionnement. Mais cela est également recommandé pour avoir de bonnes qualités d’appels.

Pour des raisons économiques, des entreprises veulent utiliser la même ligne pour le transfert des données et les communications vocales. Si sur des petites structures (moins de 10 postes) l’impact est minime, cela peut provoquer des coupures dans les conversations des plus grandes sociétés. Les choix d’installation sont déterminants sur la qualité d’une ligne téléphonique professionnelle.

4/ Le choix du débit

La qualité des conversations est donc étroitement liée au réseau qui relie les postes d’une entreprise vers l’extérieur. Si ce dernier est encombré, la ligne téléphonique sera mauvaise. 

Pour éviter cela, il faut choisir le débit suffisant pour traiter toutes les données liées à la téléphonie. Les opérateurs conseillent d’utiliser un réseau SDSL malgré un prix supérieur à celui de l’ADSL.

5/ Un mauvais choix d’opérateur

La dernière raison qui peut expliquer une mauvaise ligne téléphonique est le choix de l’opérateur. En fonction des destinations d’appels, un prestataire pourra assurer des conversations de plus ou moins bonne qualité. Cela va tout simplement dépendre si l’opérateur a son propre réseau téléphonique, ou s’il fait appel à des partenariats.

L’autre critère à observer chez un opérateur est sa capacité à entretenir son réseau. Axialys, par exemple, fait des audits réguliers, avec IP-Label, pour détecter et réparer son réseau, avant même que le consommateur ne s’en rende compte.

CTA bien choisir son opérateur téléphonique 

Posted in Téléphonie IP, téléphonie entreprise, SDSL