Qu'apporte le rapport de Cédric Villani sur l'Intelligence Artificielle (IA) ?

rapport-cedric-villani-ia-1.png

Le mathématicien Cédric Villani a publié le 28 mars dernier son rapport sur l'intelligence artificielle : quels sont les axes de développement ? les secteurs concernés ? Nous avons décidé de revenir ici sur les principales constatations du scientifique. 

Un premier rôle à jouer pour la France ?

Politique d’ouverture des données de l’ensemble des acteurs du marché économique pour favoriser l’accès aux datas : C.Villani incite au partage de ces datas pour qu’elles soient plus accessibles et mieux exploitées par l’Intelligence Artificielle. C.Villani veut notamment se concentrer sur 4 secteurs bien spécifiques que sont l’écologie, la santé, la défense et la sécurité sur lesquels il estime que la France pourrait jouer un rôle au premier plan avec le développement de l’IA. En ce sens, il propose d’assouplir les réglementations contraignantes (au moins temporairement) pour faciliter, ou du moins ne pas freiner, la croissance de l’IA. Cependant, ce surplus de données et d’assouplissement peut créer à terme des problèmes d’éthique comme cela a par exemple été le cas avec Facebook lorsqu'il a été dévoilé que les données des utilisateurs étaient accessibles à ceux qui les demandaient.

L’éthique et sa subjectivité

On constate ensuite que ce sentiment d’éthique est très hétérogène à travers le monde comme on a pu le voir avec les Chinois et les Américains notamment, qui n’ont pas vraiment de scrupule à exploiter des données privées à des fins commerciales. Une exploitation des données qui peut provoquer des débats et conflits autour du rôle de l’Intelligence Artificielle à travers le monde en fonction des visions et cultures divergentes de chaque pays.

Une main d’œuvre insuffisante et trop masculine

Dans un deuxième temps, on constate que la forte progression de l’IA n’est pas proportionnelle à la demande en terme de formation. Cette même demande est très peu équilibrée avec 90% d’hommes, ce qui donne à ce secteur d’activité une image masculine et restrictive. Le but est donc de communiquer sur l’IA et d’augmenter sa visibilité, via la labellisation du concept par exemple. Une mixité plus équilibrée permettrait d’en avoir une vision et un développement moins linéaires. Pour remédier à tout cela et attirer plus de personnel d’ici 2020 (objectif quantitatif x3), C.Villani propose d’offrir des bourses et de doubler les salaires à l’embauche dans ce secteur d’activité afin de rendre les carrières plus attractives et surtout d'éviter la fuite des cerveaux français à l’étranger.


A noter qu’Emmanuel Macron s’est exprimé dans une interview au sujet de l’IA le lendemain de la publication du rapport de Cédric Villani. 

La détermination du chef de l'Etat ainsi que la fréquence actuelle des sujets autour de l’Intelligence Artificielle confirment une nette tendance à l’évolution de l’IA. Cette dernière s'inscrit comme l'un des grands enjeux contemporains en terme de développement technologique. 

Axialys soutient ces démarches technologiques ainsi que des projets novateurs tels que la "FrenchTech" qui participe au rayonnement des startups françaises sur le territoire national et à l'étranger. 

 

New Call-to-action

Posted in :

Commentaires :