La nomination de Kat Borlongan à la tête de la FrenchTech

Kat Borlongan à la tête de la French Tech

Il y a quelques semaines, nous évoquions la fierté d'Axialys d'être nouveau membre de la FrenchTech

Aujourd’hui, celle-ci est définitivement prête à faire évoluer et propulser les start-up au maximum de leur potentiel avec la nomination de Kat Borlongan qui incarne à merveille l’esprit jeune et innovant de la FrenchTech. Découvrons ensemble les idées qu’elle propose ainsi que sa stratégie de développement.

Les objectifs : internationalisation et éthique

Tout d’abord, rappelons que les start-up françaises commencent à se faire une très bonne image à l’international avec un fort potentiel d’attractivité notamment, à l’opposé d’une Silicon Valley sur le déclin qui tend à se transformer en bulle technologique.

C’est donc une opportunité intéressante de propulser encore plus haut nos start-up nationales en les faisant entrer dans une nouvelle dimension économique : l'internationalisation.

Au delà de l’aspect économique (tout de même essentiel), Kat Borlongan affiche clairement sa volonté d’intégrer une certaine éthique dans le cadre du développement des start-up.

Un sujet qui revient de plus en plus, notamment avec le développement de l’Intelligence Artificielle qui entraîne certaines retombées négatives en terme d’éthique. Il s’agit de développer et de promouvoir la technologie, mais aussi d’être attentif aux impacts politiques et sociaux qu’elle peut avoir.

4 axes stratégiques de développement

La France possède un potentiel indéniable en terme de talents, notamment dans le secteur de l'ingénierie. il s’agit donc dans un premier temps de savoir les conserver et d’éviter le “Brain Drain” qui est un phénomène dommageable pour notre économie nationale.

Il s’agit ensuite de transmettre l’idée d’internationalisation à toutes les start-up. Cela doit être un réel objectif pour la French Tech et ses membres, de ne pas perdre de vue cette finalité. La stratégie associée est de savoir étendre le marché progressivement via les programmes promotionnels et financiers qui sont en cours de développement/création, dans le but de les mettre au service de cette internationalisation qui marquerait une étape importante.

Pour cela, la French Tech doit évoluer dans un environnement politico-économique favorable, ce qui permettrait un développement optimal.

Le gouvernement doit donc faciliter les mesures prises dans ce cadre et faire aussi évoluer les mentalités traditionalistes en interne, au profit de l’innovation et de l’ouverture sur le monde extérieur. Le président Emmanuel Macron se déclare favorable à ce développement économique et promet de mettre en place des mesures concrètes. Cela pourrait se faire notamment à travers des levées de fonds.

Le dernier point concerne la communauté qui doit encore se développer et grandir pour rassembler et concerner de plus en plus d’entrepreneurs. Kat Borlongan souhaite développer un sentiment d’appartenance chez ces derniers en les impliquant directement dans l’évolution de l’économie française.

Au sein de la French Tech, il n’existe pas de véritable lien hiérarchique mais plutôt une cause commune. Les start-up ne sont pas simplement des “machines à cash”, comme le suggère directement Kat Borlongan. 

En conclusion, les années à venir vont être cruciales pour le développement de la French Tech et de nos start-up nationales.

Axialys s’inscrit dans cet esprit communautaire, pour se positionner en modèle social et économique dans le but de rassembler de plus en plus d’entités autour de cette cause.

Posted in :

Commentaires :