IPBX, PABX, Centrex : quelles sont les différences ?

DIFFERENCES-ENTRE-PABX-IPBX-CENTREX

Lorsqu'une entreprise projette d’installer une téléphonie professionnelle, elle se heurte à l’incompréhension des notions techniques. IPBX, PABX, Centrex représentent autant de terminologies employées pour définir les solutions existantes.

Il est difficile pour une personne non initiée d’appréhender les différences d’utilisation et de fonctionnement de chacune de ces technologies. Pourtant, il importe de savoir les distinguer afin de sélectionner l’offre de télécommunication adaptée aux besoins de la société et au budget alloué. Pour vous guider dans votre choix, voici tout ce qu’il faut connaître sur l’IPBX, le PABX et le Centrex et leurs différences.

 

PABX : un standard téléphonique privé

Le PABX (autocommutateur automatique privé ou Private automatic branch exchange) est un standard téléphonique classique qui utilise un réseau de télécommunication distinct du réseau informatique de l’entreprise.

Cette solution reste privilégiée par une marge d’entreprises qui ne souhaitent pas faire du téléphone leur principal moyen de communication. Malgré les avantages offerts par l’automatisation de la téléphonie, elles demeurent réticentes à cause de la facturation des appels téléphoniques. Cependant, ce type d’équipement a connu de nombreuses évolutions technologiques pour améliorer la qualité des communications et accroître la capacité de traitement des appels au niveau du standard.

Malgré ces perfectionnements, le système PABX est toujours considéré comme un équipement traditionnel en raison de son mode de fonctionnement assez rudimentaire. La membrane en caoutchouc se trouvant dans le combiné téléphonique vibre selon le rythme de la voix, ce mouvement étant par la suite converti en signal électrique analogique par un mécanisme composé d’aimants, de fils électriques et de bobines. Le signal est ensuite transmis vers le standard, transite sur le réseau en cuivre pour parvenir au destinataire, là où se passe la retranscription en conversation vocale audible.

Le PABX reste encore très répandu en France, mais il est appelé à disparaître d’ici 2020. Les institutions compétentes ont décidé l’arrêt de l’exploitation du réseau téléphonique en cuivre qui devra céder sa place au circuit en fibre afin de favoriser les technologies de téléphonie IP. Les entreprises qui utilisent le PABX devront donc migrer vers l’IPBX.

New Call-to-action

 

L’IPBX : un système téléphonique « moderne »

L’IPBX est qualifié de « moderne », car son fonctionnement est en opposition à celui du PABX. Il recourt à des solutions technologiques plus contemporaines en délaissant le vieux canal de communication formé par le réseau téléphonique en cuivre au profit de la connexion Internet. De ce fait, l’IPBX est un pionnier dans l’utilisation d’une connexion Internet comme canal de communication d’un standard téléphonique.

Dans ce système, un micro placé dans le combiné capte la voix à la place du système de vibration du PABX. Pour cette configuration, la voix est directement transformée en un signal numérique qui n’est pas exploité en l’état, mais qui est encore découpé en de nombreux paquets de données après compression et enfin transmises au destinataire final via une connexion Internet. Cette nouvelle technologie permet d’obtenir des appels instantanés, même en cas d’encombrement du réseau Web.

L’utilisateur lambda qui emploie les fonctionnalités basiques du téléphone n’est pas en mesure de distinguer les différences entre le PABX  et l’IPBX, l’usage, la qualité d’écoute et la fiabilité étant similaires pour ces deux technologies. Leur différence se situe au niveau de la manière de gérer les parcs téléphoniques. Le réseau PABX n’est pas aussi flexible que l’IPBX.

Lorsqu’une entreprise s’agrandit et projette d’ajouter de lignes téléphoniques complémentaires à l’intention de ses nouveaux collaborateurs, elle doit faire appel à un professionnel pour réaliser l’opération. L’intervention d’un spécialiste coûte relativement cher puisqu’il faut prévoir en moyenne 75 € pour l’installation d’un nouveau poste téléphonique. Par ailleurs, il se peut qu’un standard PABX soit trop obsolète pour accueillir de nouvelles lignes. L’entreprise se trouvera alors dans l’obligation d’acquérir un standard d’une plus importante capacité. Les dépenses supplémentaires pourraient être onéreuses.

Dans un système IPBX, l’ajout de nouvelles lignes s’effectue en toute autonomie. L’association d’une ligne à un poste téléphonique est facilement réalisée depuis une interface informatique en connectant le nouveau poste téléphonique au réseau Internet et en le configurant via l’interface de gestion du parc téléphonique. La firme n’a donc pas besoin de l’intervention d’un installateur professionnel et peut faire des économies non négligeables.

L’IPBX étant un système numérique, les interactions avec les applications informatiques sont plus simples. La téléphonie de l’entreprise peut être associée à des centaines de fonctionnalités au niveau de l’interface de gestion. Le forfait téléphonique peut, par exemple, prévoir la personnalisation de la musique d’attente. Certes, une configuration PABX peut accueillir une telle fonctionnalité, mais l’option est payante, ce qui rendra encore plus élevé le montant de la facture téléphonique.

La tarification des communications représente une des principales différences entre ces deux systèmes. Pour un PABX, la facture est établie à la consommation, le prix à la minute ou à la seconde étant multiplié par la durée cumulée des appels. Par ailleurs, les opérateurs fixent des niveaux de tarif différents selon les destinations des appels (nationaux, internationaux, etc.). L’option pour un IPBX permet à l’entreprise de souscrire au modèle de facturation correspondant à ses besoins. Il existe, par exemple, des forfaits proposant des appels illimités vers les mobiles et des formules à la consommation. Pour connaître le modèle qui convient à l’organisation, il est conseillé de réaliser différentes simulations avant de décider.

 

Le Centrex : la téléphonie nouvelle génération

Le principe du Centrex IP est d’externaliser la téléphonie chez l’opérateur. Avec ce modèle, l’entreprise cliente n’a pas à investir dans de coûteux équipements (standard physique, terminaux, logiciels...). Elle s’affranchit aussi de la maintenance régulière et des paiements du prestataire pour la gestion du PABX physique. L’’infrastructure téléphonique est, en effet, mutualisée et hébergée chez l’opérateur qui se charge de la gestion des plans de numérotation, de la fourniture des téléphones (le cas échéant), de la fourniture de la liaison réseau entre son centre et le LAN de l’entreprise et de la maintenance du routeur ou de la passerelle de téléphonie.

Le Centrex peut supporter des milliers de lignes téléphoniques, il est mutualisé entre tous les clients. Les services fournis sont presque semblables à ceux d’un PABX IP, tels que la messagerie individuelle, les horaires d’ouverture, le serveur vocal interne. Le Centrex applique le système de location de service. Pour l’IPBX ou le PABX, l’investissement le plus important se fait lors de l’achat et la maintenance peut s’avérer onéreuse.

economies potentielles téléphonie entreprise

Le Centrex, un standard téléphonique externe présente de nombreux avantages :

- Coûts réduits d’installation

- Installation, raccordement au réseau et maintenance assurés par un prestataire externe : un interlocuteur unique et une seule facture à payer

- Facturation claire et prix attractifs

- Fonctionnalités évolutives (à découvrir ici)

- Flexibilté de la solution

Vous connaissez désormais les différences entre le PABX, l’IPBX et le Centrex. Une analyse des besoins de l’entreprise doit être effectuée au préalable avant de choisir la solution technologique adaptée.

Vous souhaitez passer à la téléphonie nouvelle génération Centrex? Nos équipes vous accompagne dans votre projet et vous établissent gratuitement un devis. Il vous suffit juste de remplir le formulaire suivant :

New Call-to-action

Posted in :

Commentaires :